Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /var/www/primaire2016.org/htdocs/wp-content/themes/room/includes/lists.php on line 390
≡ Chaudière à Condensation : Définition, Prix et Avantages Fiscaux

Chaudière à condensation : définition, prix et avantages fiscaux

Chaudière à condensation : définition, prix et avantages fiscaux

Vous cherchez des informations sur les meilleures chaudières à condensation, les prix, le fonctionnement, l’installation ? Vous trouverez ici des informations et les meilleurs professionnels pour installer votre nouvelle chaudière à condensation.

Installation ou remplacement d’une chaudière à condensation

Vous recherchez les meilleures solutions pour chauffer votre maison ? La chaudière à condensation est une forme avancée de chaudière, aujourd’hui de plus en plus populaire. De nombreuses personnes recherchent des informations sur les chaudières à condensation : prix moyens du marché, fonctionnement, modèles, etc. Ce ne sont là que quelques-unes des demandes les plus fréquentes.

La chaudière à condensation est une solution alternative à la chaudière à gaz classique. Un système beaucoup plus avancé, fiable et efficace. Quel est le principe de fonctionnement d’une chaudière à condensation ? C’est simple : les chaudières normales dispersent dans l’atmosphère la vapeur d’eau générée par la combustion, alors que la chaudière à condensation utilise la condensation pour diminuer la consommation de combustible, et obtenir ainsi un avantage énergétique.

Le coût des chaudières à condensation dépend principalement de la puissance du système que vous comptez installer, généralement jusqu’à 24 ou 35 kW. Pour une chaudière à condensation, le prix peut varier approximativement de 700 à 2000 € et plus. Voici un aperçu des prix des chaudières à condensation.

Comment fonctionne une chaudière à condensation ?

La chaudière à condensation a un fonctionnement simple à comprendre. À l’intérieur de la chaudière, l’échangeur de chaleur récupère la chaleur des fumées de combustion et la met dans le circuit, pour abaisser la température à la sortie des fumées. Cela produit du condensat qui donne de l’énergie thermique.

De cette façon, les vapeurs ne sont pas expulsées instantanément, mais sont utilisées pour augmenter la production de chaleur. En bref, ce type d’équipement est plus efficace car il réduit la consommation d’énergie.

Une chose importante à savoir avant de procéder à l’installation d’une chaudière à condensation, est qu’il faut préparer non seulement le raccordement au gaz et au circuit thermo-hydraulique, mais aussi une canalisation pour l’évacuation du condensat généré par la chaudière. Cela explique comment évacuer le condensat des chaudières à condensation.

Types de chaudières à condensation : différences et caractéristiques

Combien y a-t-il de types de chaudières à condensation ? Il existe différents types de chaudières à condensation sur le marché aujourd’hui. Les prix varient en fonction des caractéristiques. Voyons ensemble les principales solutions.

Chaudières à condensation intérieures ou extérieures

La première distinction concerne l’emplacement de la chaudière : intérieur ou extérieur ? Normalement, un choix est fait en fonction des caractéristiques de la maison et de la gamme de puissance souhaitée. Quelle est la différence ?

La chaudière intérieure à condensation est l’équivalent de la chaudière à gaz que l’on trouve dans une habitation, par exemple dans la cuisine. Il s’agit presque toujours d’une chaudière à condensation murale, c’est-à-dire installée au mur, pour des systèmes d’une puissance allant jusqu’à 140/160 kW.

La chaudière à condensation extérieure est installée en dehors de l’espace habitable, généralement dans un local technique servant de chauffage central, afin de protéger l’équipement des intempéries. Souvent, dans ces cas, vous optez pour une chaudière au sol, installée au sol, avec une plage de puissance étendue. Une alternative est la chaudière à condensation intégrée, c’est-à-dire montée au ras du mur, généralement protégée par un carrénage en tôle.

Chaudières à condensation par type de combustible

En général, les consommateurs connaissent bien la chaudière à gaz à condensation. En fait, l’offre du marché est principalement axée sur les chaudières à condensation au méthane, car de nombreux foyers sont raccordés au réseau de distribution de ce gaz en ville.

En revanche, dans les zones non desservies par le gaz de ville, il est possible de choisir une chaudière à condensation au GPL, à condition de disposer de l’espace nécessaire pour stocker le réservoir approprié. En termes de pouvoir calorifique, il n’y a pas beaucoup de différence entre le combustible gazeux et le combustible liquide.

Pour ceux qui sont intéressés par un choix encore plus écologique, il y a la chaudière à condensation à granulés, qui utilise cette biomasse comme combustible, c’est-à-dire un résidu biodégradable issu de la transformation du bois. Cela dit, quelles sont les caractéristiques qui différencient la chaudière à condensation des autres types de chaudières ? Pourquoi cette nouvelle solution offre-t-elle un avantage énergétique ?

Les chaudières traditionnelles doivent éviter la formation de condensation, car celle-ci aurait une action corrosive. Par conséquent, elles n’utilisent qu’une partie de la chaleur générée par les fumées de combustion. Au contraire, la chaudière à condensation, qui utilise des fumées et des vapeurs, offre un rendement thermodynamique supérieur à 90% du combustible utilisé. Si vous êtes de plus en plus convaincu par l’installation d’une chaudière à condensation, le prix ne devrait pas vous inquiéter. En peu de temps, vous pourrez amortir l’investissement initial avec une économie pouvant aller jusqu’à 40% sur votre facture d’énergie.

Chaudière à condensation : chambre ouverte ou étanche ?

Quelle est la différence entre une chaudière à chambre ouverte et une chaudière à chambre étanche ?  Après avoir parlé du type de système, de l’installation et des combustibles, il y a encore quelque chose à savoir sur l’univers des chaudières à condensation. Et c’est ainsi que la chaudière prend l’air pour la combustion : avec chambre ouverte ou fermée ?

La chaudière à chambre ouverte prélève l’air de combustion de la pièce où elle se trouve, au moyen d’un tirage naturel. Ce type de chaudière à condensation ne convient que pour les pièces bien ventilées, afin d’éviter la formation de monoxyde de carbone.

La chaudière à chambre étanche prend l’air de combustion de l’extérieur, au moyen d’un tirage forcé. C’est généralement la solution la plus utilisée pour les chaudières murales installées dans les zones domestiques.

Comment choisir en fonction des besoins ?

Lors du changement de la chaudière à condensation, les prix et les types ne sont pas les seuls facteurs à prendre en compte. Nous pensons aussi aux unités terminales, c’est-à-dire aux éléments qui transmettent la chaleur à l’environnement. Comment chauffer la maison de la meilleure façon possible ? Quels unité terminale choisir ?

Radiateurs

Le classique des classiques. Entre la fonte, l’aluminium et l’acier, lequel choisir ? Les radiateurs en fonte chauffent lentement, mais ont l’avantage de conserver la chaleur pendant longtemps. Les radiateurs en acier et en aluminium ont une performance presque similaire : ils chauffent instantanément, mais se refroidissent rapidement.

Chauffage au sol

Le chauffage par le sol avec des panneaux rayonnants est de plus en plus avancé et confortable. Ce système a un coût plus élevé que les autres solutions, mais il garantit une faible consommation et un grand confort de chauffe.

Ventilo-convecteurs

Ce sont des ventilateurs qui émettent un flux d’air, maintenant une recirculation homogène. On les voit généralement dans les bureaux et les magasins. Moins utilisé, dans les habitations. On les appelle aussi « splits« .

Quand faut-il remplacer une chaudière à condensation ?

Quand une chaudière à condensation doit-elle être remplacée ? Il n’y a pas de durée standard, mais les experts recommandent généralement de changer votre chaudière tous les dix ans environ. Cela est encore plus vrai lorsque vous avez une chaudière de technologie dépassée, par rapport aux systèmes modernes à condensation.

Ce qui est certain, c’est que la réglementation en vigueur en France exige des constructeurs (et non des propriétaires) qu’ils installent des chaudières à condensation et qu’ils ne présentent pas de modèles de chaudières traditionnels. Ceci, afin d’encourager l’adoption de technologies plus durables sur le plan environnemental et l’exploitation de ressources renouvelables.

Législation, obligations et entretien des chaudières à condensation

Selon les dispositions légales, l’entretien ordinaire de la chaudière à condensation est effectué au moins une fois par an. Alors que tous les deux ans, l’efficacité de la combustion doit être vérifiée.

Les opérations de maintenance et de contrôle doivent être effectuées conformément aux instructions données dans le livret d’instructions fourni par le fabricant de l’appareil. En tout état de cause, elles ne doivent être réalisées que par des entreprises qualifiées. Pour cette raison, il est conseillé de conclure un contrat d’entretien avec une entreprise spécialisée, pour avoir une maintenance programmée et ainsi prévenir les pannes et les dysfonctionnements.

Déductions fiscales et étiquetage énergétique

Vous voulez une nouvelle chaudière à condensation ? Les prix vous semblent-ils prohibitifs ? Pas de problème, car il y a des déductions fiscales importantes pour les chaudières à condensation. En conséquence de la loi de finances, toute personne qui achète une chaudière à condensation peut prétendre à des déductions fiscales.

Le matériel doit être installé par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) pour en bénéficier. En installant ce type de chaudière, vous pouvez obtenir un crédit d’impôt de 30% dans la limite de 8000 € pour une personne seule et 1.000 € pour un couple. Pour en savoir plus et commencer les démarches, vous pouvez consulter le portail officiel de l’administration fiscale.

Poster un Commentaire

Haut