Les règles

Pour une compétition juste il faut des règles claires. Tous les candidats qui participent à la primaire s’engagent à les respecter et à soutenir le candidat désigné à l’issue du scrutin

Texte fondamental qui regroupe toutes les règles à connaître, nul n’est censé ignorer la Charte de la Primaire : découvrez-la !

découvrez-la

La primaire à quoi ça sert ?

L’élection primaire permet de sélectionner le candidat de la droite et du centre à l'élection présidentielle. C’est un outil démocratique de débat et de rassemblement : tous les candidats s’engagent à soutenir celui qui sera désigné à l’issue du scrutin.

Qui peut être candidat ?

Tout parti ou groupement politique peut demander à participer à la primaire. 
Chaque parti ou groupement politique définit ses propres règles pour présenter son ou ses candidats. 
Pour Les Républicains, il faut être soutenu par 250 élus1 dont 20 parlementaires et 2 500 adhérents2.

1) Répartis sur au moins 30 départements sans que plus d’un dixième ne soit issus d’un même département. 
2) Répartis sur au moins 15 fédérations départementales, sans que plus d’un dixième ne soit issus d’une même fédération.

Qui peut voter ?

Le vote est ouvert à tous. Il n’est pas réservé aux adhérents des partis. Pour voter, il suffit : 
- D’être inscrit sur la liste électorale au 31 décembre 2015 (ou d’avoir 18 ans à la date de l’élection présidentielle 2017)
- De verser 2€ par tour de scrutin de participation aux frais d’organisation
- De s'engager sur l’honneur en signant la phrase suivante : « Je partage les valeurs républicaines de la droite et du centre et je m’engage pour l’alternance afin de réussir le redressement de la France. »

Le vote outre-mer sera organisé dans les mêmes conditions, en tenant compte des décalages horaires, comme pour une élection nationale.

Les Français résidant à l’étranger qui se sont inscrits avant le 16 octobre 2016 voteront par internet.

Qui organise ?

 

Pour en savoir davantage sur l'organisation, vous pouvez consulter la page dédiée.

Qui finance ?

L’organisation du scrutin coûte environ 8 millions d’euros. Chaque votant versera 2€ par tour de scrutin de participation aux frais d’organisation. 
A partir de 2 millions de votants par tour, elle sera auto-financée.

S’il y a davantage de votants, l’argent récolté sera reversé à la campagne présidentielle du candidat désigné.

Les dépenses et les revenus de l’organisation seront publiés, certifiés par deux commissaires aux comptes et justifiés à l’euro près.

Les dates à retenir

- 22 avril 2016 : publication du guide électoral par la Haute autorité (comprenant les formulaires officiels de parrainage)
- 9 septembre 2016 : dépôt des déclarations de candidature 
- 21 septembre 2016 : publication de la liste des candidats par la Haute autorité et début de la campagne officielle.
- 20 novembre : 1er tour 
 - 27 novembre : second tour 
- 20 décembre : dépôt des comptes de campagne auprès de la Haute autorité